Nice

La ville de Nice regorge de richesses culturelles et de lieux magiques à voir et à visiter.

Laissez-vous guider…

a

Nice, ses musées, ses collections :

a

Nice est une ville d’art et de culture. Venez vous balader à travers la ville, à la découverte des œuvres urbaines, des musées, en découvrant la richesse architecturale des immeubles de la colline de Cimiez, quelques unes de ses églises ou Palais baroques du centre ville. 

Le paysage urbain se trouve ainsi investi par les artistes, çà et là et empruntez notamment le parcours dans la ville de 21 œuvres d’art contemporain qui jalonnent la ligne de tramway.

La ville de Nice regorge de musées d’art très riches, du MAMAC (Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain), au Musée Matisse et au Musée Chagall, sans oublier le Musée des Beaux-Arts qui propose une belle collection de Jules Chéret et de Duffy ou le Musée d’Art Naïf du XVIIIème à nos jours.

 

 

a

Le Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain

a

Le musée d’art moderne et d’art contemporain, appelé aussi MAMAC, est un musée consacré à l’art moderne et l’art contemporain ouvert depuis le 21 juin 1990 à Nice.

Situé à côté de la place Garibaldi, il a été conçu par les architectes Yves Bayard et Henri Vidal. Il a la forme d’un arc tétrapode à cheval sur le cours du Paillon.

C’est l’occasion d’entrer au cœur de l’art moderne et contemporain… et notamment d’y découvrir les œuvres d’Yves Klein, Niki de Saint Phalle et la collection de l’école de Nice.

En savoir plus

 

 a

Musée Marc Chagall et Musée Matisse

 

Visitez le musée Marc Chagall et le Musée Matisse au cœur de la ville de Nice.

Au centre d’un jardin luxuriant, entrez dans le Musée Marc Chagall dédié aux œuvres bibliques de l’artiste.

C’est l’architecte André Hermant (1908-1978), ancien collaborateur d’Auguste Perret et de Le Corbusier et membre de l’UAM (Union des Artistes Modernes) qui s’impose pour la construction du musée, défenseur d’une conception de l’architecture où la fonction détermine la forme.

Il abrite tout d’abord une série de dix-sept toiles illustrant le message biblique, peintes par Chagall. Ensuite, de nombreuses œuvres de l’artiste sont venues compléter cette série, faisant du musée le détenteur de l’un des plus grands ensembles d’œuvres de Marc Chagall.

En savoir plus

Le musée Matisse a pour vocation de présenter l’évolution de l’artiste, ses avancées ainsi que ses recherches dans le domaine de la couleur et du graphisme. Il possède de nombreuses oeuvres de l’artiste dont, par exemple, la quasi-totalité de l’œuvre sculptée.

C’est grâce à de nombreuses donations que ce musée a pu voir le jour. Ainsi, c’est Matisse lui-même qui fit la première donation le 21 octobre 1953 d’une peinture : Nature morte aux grenades, 1947, de quatre dessins de la série Thèmes et Variations, 1941-1942, d’une gouache découpée : La Danseuse créole, 1950 et enfin deux sérigraphies : Océanie, la mer et Océanie, le ciel, 1947. Ce fut ensuite une série de nombreuses autres donations qui ont permis de rassembler les œuvres que l’on peut aujourd’hui admirer au cœur du Musée Matisse de Nice.

En savoir plus

 a

Le Musée des Beaux-Arts de Nice

a

Le musée des Beaux-Arts de Nice présentent des collections permanentes et temporaires à venir admirer.

Grâce aux dons du Baron Vitta, des oeuvres de Jules Chéret peuvent être vues dans le hall d’entrée et dans la galerie. Dans le patio du musée, des oeuvres de la Belle Époque sont exposées et nous conduisent ensuite à l’ancien jardin d’hiver. Là, sous la haute verrière du jardin, on peut alors voir des sculptures des XIXe et XXe siècles de Jean-Baptiste Carpeaux ou encore Michel de Tarnowsky ou bien d’autres encore et notamment la Nymphe d’Henri-Louis Cordier, en marbre polychrome (1910), déposée par le musée d’Orsay en 2010.

Des concerts sont aussi donnés dans le Palais et on peut donc voir le piano Erard (1900-1902), don de la Baronne Vitta et décoré par Albert Besnard et Alexandre Charpentier. Il peut désormais ravir les musiciens depuis sa restauration en 2006.

En savoir plus

a

Le Musée d’Art Naïf

a

Le musée propose un voyage dans l’Art Naïf du XVIIIème à nos jours.

Ce musée installé dans le Château Sainte Hélène invite chaque visiteur à un voyage intérieur et imaginaire. Nous citerons quelques uns des artistes exposés : Bauchant, Bombois, Vivin, Séraphine, Rabuzin, Ivan et Josip Généralic, le Douanier Rousseau…

Le Château Sainte Hélène est l’ancienne demeure du parfumeur François COTY et on peut alors encore profiter du jardin aux essences rares et délicates. Des sculptures géantes de Frédéric Lanovsky sont d’ailleurs disséminées tout autour de la propriété.

En savoir plus

a

L’atelier de Ben, le Laboratoire X16

a

Vous pourrez aussi avoir la possibilité de visiter l’atelier de l’artiste Ben Vautier. Ce sera alors l’occasion de rentrer dans l’intimité de l’artiste et de découvrir ou redécouvrir les oeuvres de Ben.

Ainsi, le LABORATOIRE X16, ancien atelier Cesar, permet de rencontrer l’artiste, de débattre avec lui ou encore de voir les oeuvres exposées. Ben a d’ailleurs déclaré lors de la vieille de l’inauguration du Laboratoire X16 : « Cet espace va me servir d’atelier de peinture et d’espace à débattre sur la création à Nice et dans le monde. Il y aura aussi un mur où on exposera un artiste tous les 15 jours ».

a

L’exposition temporaire Giacometti

 

L’exposition sera présente du 23 juin 2017 au 15 octobre 2017.

Située dans l’ancien bagne rénové de Nice et au Pavillon de l’Horloge du port de Nice, l’exposition présente des œuvres d’Alberto Giacometti (1901-1966).

Cet espace dédié à l’art vous permettra de découvrir des œuvres d’art dans un lieu méconnu et insolite.

 

Place Masséna

a

La place Masséna et les personnages de Jaume Plensa s’éclairent la nuit pour conférer à la place des airs artistiques

Les sept personnages de « Conversation à Nice » par l’artiste catalan Jaume Plensa, au sommet de leurs mâts d’acier de plus de 10 mètres de haut, représentent les 7 continents en « une métaphore sur la relation entre les différentes communautés qui font partie de la société d’aujourd’hui » spécifie l’artiste. Allumées de l’intérieur avec des lumières cinétiques, les sept œuvres passent doucement d’une couleur à l’autre, établissant un dialogue entre les figures mêmes et avec les promeneurs.
La disposition des œuvres suit le parcours du tramway et offre une nouvelle lecture au voyageur en mouvement, qui peut observer les sculptures comme autant de points de repère. « Comme les phares sur la côte, les figures semblent veiller sur nous, nous protéger d’en haut. Sans perturber le vide de la place, elles nous invitent à lever les yeux et redécouvrir aussi le ciel de la ville. » précise Jaume Plensa.

a

 a

Enfin, balade dans la pittoresque vieille ville de Nice

Vous pourrez également vous promener dans la ville de Nice et sa vieille ville au gré de vos envies ou en allant d’un musée à un autre et d’une œuvre d’art à une autre…

Baladez-vous dans le Vieux-Nice vers la place Masséna, le cours Saleya et son marché provençal

Le Vieux-Nice est plus que le quartier historique de la ville. Avec ses façades rouges et jaunes, venez humer le parfum délicat des épices et des mets niçois lorsque vient l’heure du marché provençal au cours Saleya.

a