Exclusivité WindsoR

La diffusion de L’adieu d’Yves Caro

 

 

Une séance de cinéma offerte pour votre groupe, une vidéo d’art que vous n’avez jamais vu et que vous ne verrez jamais ailleurs : « L’adieu » d’Yves Caro.

Trailer à découvrir sur Vimeo : L’adieu.

L’Hôtel WindsoR, à l’origine du festival OVNi, Objectif Vidéo Nice, a acquis l’œuvre et par conséquent les droits de diffusion du film « L’adieu » d’Yves Caro. Ainsi, nous pouvons faire bénéficier gratuitement votre groupe d’une projection privée de ce film, dont il existe seulement 3 exemplaires dans le monde. Il peut être projeté avant ou après votre voyage ou séminaire ou encore pendant une pause organisée.

 

L’Adieu

La voix de Kathleen Ferrier, radieuse de compassion, vibrante, chantant Le chant de la terre ET la grâce, le bonheur, de Cyd Charysse, de Fred Astaire, de Ginger Rogers, de Gene Kelly, d’Eleanor Powell, et d’autres… La musique romantique de Gustav Mahler ET la comédie musicale américaine… En somme «l’accouplement» de deux «viennoiseries», l’une profondément grave, l’autre assurément suave. Toutes deux, également élégantes et maîtrisées. Et, cerise sur le gâteau, ce qui réunit : La valse.
Une vidéo d’une durée de 28’48’. Réalisée en 2001. Collection Lodeveans (Staurt Evans).

 

Yves Caro en quelques mots

Yves Caro a une pratique assez large, allant de la peinture à l’installation en passant par le graphisme. Depuis quelques années, le médium vidéo a pris une grande part dans son travail. Pour en parler, ces extraits d’un article de Jérôme Durand en 2002 : dans une petite pièce de la galerie Iconoscope, est projeté des extraits de comédie musicale américaine avec pour accompagnement musical le sixième mouvement du Chant de la terre de Gustave Malher. Nous sommes bien dans une contradiction hésitant entre la légèreté des images et la puissance du Chant de la terre, force romantique qui place l’être dans sa problématique existentielle. Ce sentiment est vite perçu tant l’évocation de ces comédies musicales nous paraît être de l’ordre du document historique et éternellement dernière nous… Comme si, aujourd’hui, l’heure était à une reconsidération d’une authenticité de notre vie et de nos amours, loin des artifices.